Rayonnage, plate-forme, cloison, manutention
Equipement & mobilier industriel, mobilier de bureau
Neuf & occasion

DTO membre du réseau Actiflip

Guide pratique : terminologie et définitions

RAYONNAGES CHARGES LÉGÈRES

Recommandés pour le stockage et rangement de petites pièces conditionnées ou non, cartons, boîtes, archives, dossiers, visserie, … manutentionnées manuellement.

Montants :

Profils verticaux sur lesquels viennent se fixer les tablettes

Tablettes :

RAYONNAGES CHARGES LÉGÈRES
  • Fixées aux montants par accroches directe, clips ou enclenchement
  • Permettent de définir les niveaux de rangement du rayonnage.
  • Se règlent sur la hauteur en fonction des pas de perforation des montants
  • Plusieurs types de tablettes disponibles :
  • Structure tubulaire acier, plastique ou duralinox
  • Structure tôlée
  • Finition peinte ou galvanisée selon choix ou utilisation.

RAYONNAGES MI-LOURD & LOURDS

RAYONNAGES MI-LOURD & LOURDS

Les rayonnages mi-lourds sont préconisés pour le stockage de produits volumineux non manutentionnés (chariot élévateur, gerbeur, ….).

Les rayonnages lourds s’utilisent pour des charges lourdes sur palettes, ou box manutentionnées au chariot élévateur ou gerbeur.
Une installation complète en rayonnage est composée d’une ou plusieurs rangées de rayonnages comportant une ou plusieurs travées dans lesquelles se positionnent un ou plusieurs niveaux de stockage. Les rangées de rayonnages sont espacées entre-elles par les allées (passages).


RAYONNAGES MI-LOURD & LOURDS

1. Echelles :

• Structure de base du rayonnage sur lesquelles se fixent les niveaux de stockage.
• Profils verticaux, de sections adaptées selon les configurations des installations, reliés entre-eux par des traverses et diagonales.
• Les échelles sont équipées de pieds, platines métal perforées permettant une meilleure répartition des charges et la fixation au sol de l’ensemble.
• Elles se positionnent en extrémité de rangée ou entre 2 travées.

2. Lisses ou longerons :

• Profils longitudinaux de différentes dimensions selon la charge à stocker. Se fixent sur les montants des échelles pour former les niveaux de stockage sur lesquels se posent les palettes ou produits
• La fixation des lisses aux montants d’échelles se fait par connecteurs, avec griffes d’accroches, soudés en extrêmité.
• La fixation des lisses sur les montants d’échelles est sécurisée par les goupilles de sécurité.

3. Porte-bobine :

Accessoire posé sur les lisses facilitant le rangement et la manutention des bobines ou rouleaux de manière générale.

4. Traverses sur-élevées

5. Traverses de répartition de charges

Tubes métal placés dans le sens de la profondeur d’un niveau de stockage.
Permet une meilleure répartition de la charge et évite le flambage latéral
des lisses.

6. Platelages : bois, métallique, fil, tubulaire, grillagé ou caillebotis

• Les platelages sont particulièrement recommandés pour le stockage de petites pièces non-conditionnées.
• Platelages bois : version économique.
• Platelages fil : léger dans sa manipulation avec des capacités de charges importantes.
• Platelages tubulaires ou grillagés : pour les installations équipées de « sprinkler ».
• Platelages caillebotis : imposés dans certains types d’activités.

7. Arrêtoirs de fûts

Facilitent le stockage des fûts et autres produits sur un même niveau.

8. Traverses support palettes

• S’utilisent pour un stockage de palettes de différentes profondeurs dans un même espace.
• Evitent la pose de platelages.

9. Platelages métallique : Cf platelages

10. Protections d’allées

Obligatoires pour tous rayonnages installés en entrepôt avec circulation de chariots et engins de manutention pour les protéger des chocs.

11. Protections d’échelles

Prévention des chocs liés à l’utilisation des engins de manutention.

12. Traverses d’allées ou entretoises de jumelage

Assurent un espace régulier entre les rangées de rayonnages et une bonne rigidité de l’ensemble.